tv sport online ,tv foot live,bein sport, ,koora direct
 
  *  . .cinema 1+LiveCanal6tv7	 8Futbolli Live 1011CHELSEATVAljazeera Sportkora-online15streamchannels16 Eurosport sky hdsetanta20TV online21ESPN HD btsport1

 | 
 

 Pollution de l'eau

         
nanou



: 4
: 2689
: 16/06/2010

: Pollution de l'eau    16, 2010 6:16 am

Un article de Wikipdia, l'encyclopdie libre.


Aller : Navigation, rechercher

Cet article adopte un point de vue rgional ou culturel particulier et doit tre internationalis.
Discutez-en ou amliorez-le ! (La pose de ce bandeau est-elle pertinente ?)






Pollution v d m
Pollution de l'air
Pluie acide Indice de qualit de l'air Atmospheric dispersion modeling Chlorofluorocarbure Assombrissement global Rchauffement climatique Brume de beau temps Diminution de la couche d'ozone Arosol Smog Pollution intrieure
Pollution de l'eau
Eutrophisation Dsoxygnation Pollution marine Acidification de locan Mare noire Ruissellement Pollution thermique Eaux uses Maladie hydrique Qualit de l'eau Eau stagnante
Pollution du sol
Bioremdiation Herbicide Pesticide
Pollution radioactive
Actinides dans le milieu Retombe radioactive Faibles doses d'irradiation
Autres types de pollution
Pollution lumineuse Pollution sonore Pollution visuelle
Lgislations
Clean Air Act Clean Water Act Protocole de Kyoto Water Pollution Control Act Protocole de Montral
Principales organisations
DEFRA Ademe Environmental Protection Agency Global Atmosphere Watch Greenpeace National Ambient Air Quality Standards
Sujet relatif
Environnement

Les dtritus de type dchets mnagers sont souvent indicateurs d'autres pollutions (mtaux lourds, microbes.. posant des problmes de sant publique, notamment dans les rgions o les eaux de surfaces sont utilises pour la boisson, la lessive, la vaisselle, se laver, faire la la cuisine, etc.



Les pollutions les plus spectaculaires (par des sels de fer ici) ne sont pas toujours les plus toxiques, mais de fortes concentrations d'un produit non rput toxique (fer, sel par exemple) peuvent faire disparaitre la plupart des formes de vie.



Exemple d'espces indicatrices de trs forte pollution organique de l'eau. Il s'agit de bactries filamenteuses. En aval d'abattoirs ou de papeteries ne disposant pas d'un dispositif suffisant d'puraton des eaux, et en climat tempr, elles comptent parmi les espces les plus rsistantes aux pollutions organiques (avec une petite sangsue brune, des larves de chironome et les tubifex)



Les berges "sous le vent" recueillent les embruns pollus apports par le vent, les cadavres d'animaux, les polluants solubiliss dans les corps gras du biofilm ou absorb sur les dchets flottants ou absorbs par les vgtaux (tels ici les lentilles)



Selon la manire dont les sdiments contamins sont ou non grs, la pollution peut tre confine ou diffuse. Selon leur nature chimique, les polluants dilus dans l'eau peuvent s'vaporer dans l'air, tre bioconcentrs par la chane alimentaire ou rester biodisponibles dans les sdiments aprs s'y tre dpos



Les pollutions de l'eau peuvent se prsenter sous diffrentes formes : chimique, mais aussi bactriologique, pollution thermique, et les eaux ou masses d'eau concernes peuvent tre douces, saumtres ou sales, souterraines ou superficielles. Il peut mme s'agir de la pluie ou des roses, de neige ou des glaces polaires.
Elle peut aussi concerner des interfaces, dont les estuaires, les zones humides et en particulier leurs sdiments qui peuvent absorber puis relcher certains polluants. Les sdiments peuvent tre fortement pollus et conserver les traces de pollutions anciennes (on y trouve parfois aussi de nombreux plombs de chasse et de pche l o ces activits sont pratiques).
La lutte contre cette pollution est d'autant plus difficile que ce qui est au fond de l'eau, ou dilu dans l'eau est souvent invisible, et que certains toxiques infiltrs dans le sol ne produisent souvent leur effet qu'aprs un long dlai et que de nombreux polluants agissent en synergies complexes. Ainsi un dversement accidentel de 4 000 litres de ttrachloromthane, survenu prs d'Erstein en 1970 et pass presque inaperu l'poque, entrana vingt ans plus tard une contamination de la nappe phratique et d'un puits creus sept kilomtres en aval. Les nitrates peuvent atteindre certaines nappes qu'aprs plusieurs dcennies.
En Europe, la directive 2000/60/CE du 23 octobre 2000 [1] est le cadre pour le domaine de leau. Il rappelle et renforce les orientations communautaires relatives au bon tat des cosystmes aquatiques. Son article 16 vise renforcer la protection de l'environnement aquatique par des mesures spcifiques conues pour rduire progressivement les rejets, missions et pertes de substances prioritaires, et l'arrt ou la suppression progressive des rejets, missions et pertes de substances dangereuses prioritaires dans l'eau Les tats doivent dcliner cette directive dans leur droit national.
La France a publi une liste d'activits dangereuses[2] et par secteurs dactivit industrielle des substances dangereuses potentiellement prsentes dans les rejets aqueux des tablissements exerant cette activit industrielle, ainsi qu'une liste des installations classes concernes par des surveillances cibles de substances pour quelques substances prioritaires.

Sommaire

[masquer]


//


Pollutions par les produits phytosanitaires [modifier]

Article dtaill : Pollution de l'eau par les produits phytosanitaires.

Ces substances chimiques aujourd'hui prioritairement recherches (on en dnombre aujourdhui plus de 100 000 000 pollutions de bases, associes en de nombreuses prparations ou mlanges) destines protger les vgtaux contre les insectes, les champignons ou les mauvaises herbes peuvent pntrer dans le sol et s'y accumuler pour atteindre les eaux souterraines, quand ils ne sont pas directement dverss dans les cours deau ou les eaux superficielles. Dans l'environnement certains de ces pesticides se transforment en molcules de dgradation ou en mtabolites qui sont nombreux et parfois trs difficile dtecter.[rf. ncessaire]
En France, pour remdier la contamination proccupante des eaux de surface ainsi que des eaux souterraines, le Gouvernement mne une politique globale dintervention, comprenant, outre des aspects rglementaires et fiscaux, un programme national de rduction de ces pollutions lanc en concertation avec lensemble des partenaires, tant professionnels quassociatifs. Le ministre charg de lcologie et du dveloppement durable porte son effort sur une meilleure connaissance de limpact des pesticides sur les milieux aquatiques ainsi que sur le dveloppement des solutions prventives et curatives les plus adaptes.
Meilleure information [modifier]


Les principales conclusions des tudes ralises partir des informations disponibles par lInstitut franais de lenvironnement sont les suivantes :

  • on constate une contamination gnralise des eaux de surface et littorales par certaines substances, les eaux souterraines tant moins touches.
  • les pesticides interviennent dans prs dun quart des causes de non conformit des eaux servant lalimentation des populations.

Une premire tape consiste rassembler toutes les informations disponibles pour mieux caractriser les impacts des rsidus de pesticides sur les organismes aquatiques (cotoxicit).
Solutions [modifier]


Utilisez des produits sanitaires cologiques, il en existe une gamme aussi complte que dans les supermarchs classiques. Vous les trouverez dans tous les magasins bios. Il faut aussi diminuer la pollution de l'eau faite par les usines et viter de rejeter les dchets mnagers dans l'eau. A ce propos les industriels de l'EXERA soucieux de ce problme ont fait raliser une tude sur des dtecteurs de film d'hydrocarbure la surface de l'eau par l'IRA afin de connatre les moyens de dtection et leur fiabilit.
Échelle nationale [modifier]



  • mise en place dune filire de rcupration des emballages vides et des produits phytosanitaires non utiliss ;
  • renforcement des contrles de lutilisation des produits phytosanitaires. La loi dorientation agricole de juillet 1989 a augment les pouvoirs de contrle de ladministration et prvoit de lourdes peines en cas dinfraction sur les ventes ou sur les utilisations de produits ;
  • conduite d'tudes pralables au futur dispositif de contrle obligatoire des pulvrisateurs agricoles ;
  • dveloppement des techniques de protection biologique des cultures, substitut possible de la lutte chimique.
  • crer des stations d'puration et mettre aux normes celles dj existantes.

Échelle rgionale [modifier]


Le programme prvoit dintensifier les travaux des groupes rgionaux chargs de la lutte contre la pollution des eaux par les pesticides, sous lautorit des prfets de rgion. Les mesures soutenues par lÉtat sont centres sur des actions prventives dveloppes sur des bassins versants prioritaires. Ces actions comprennent un diagnostic des causes de pollution par bassin, un plan dactions comprenant de la formation et du conseil, des diagnostics des pollutions diffuses et ponctuelles au niveau des exploitations, la mise en place de zones tampons ainsi que des investissements collectifs limitant les transferts de pesticides vers les eaux. En outre, il a t dcid dappliquer, ds le 1er janvier 2000, le principe pollueur-payeur aux pollutions diffuses dorigine agricole par la cration dune pollutaxe sur les produits phytosanitaires dans le cadre de la taxe gnrale sur les activits polluantes. Cette taxe est applique aux quantits de substances classes dangereuses entrant dans la composition des produits commercialiss. Le niveau de la taxe varie selon la toxicit et lcotoxicit des substances. Les produits ne contenant pas de substances classes dangereuses ne sont pas taxs. Lobjectif de cette taxe est double :

  • inciter les industriels dvelopper des substances moins toxiques pour lhomme et lenvironnement ;
  • inciter les agriculteurs choisir les produits les moins nocifs.

Linstauration de cette taxe a donn lieu une large information des utilisateurs sur les dangers lis aux substances entrant dans la composition des produits phytosanitaires. L'eau prend plus de 60 % de la terre. Seulement 3 % est de l'eau douce, dont 2 % sont dans les rgions polaires. Donc, seulement 1 % de l'eau est accessible.
Pollution par les nitrates [modifier]


Prsents l'tat naturel dans le sol et solubles, ils pntrent dans le sol et les eaux souterraines et se dversent dans les cours d'eau. Mais ils sont aussi apports de manire artificielle par les engrais azots. Les nitrates (formule chimique: NO3) sont l'une des causes de la dgradation de la qualit de l'eau.
Plan d'action contre les nitrates [modifier]


Une directive europenne de 1991 [3] dite directive nitrates constitue le principal instrument rglementaire pour lutter contre les pollutions lies lazote provenant de sources agricoles.
Elle concerne lazote toutes origines confondues : engrais chimiques, effluents dlevage, effluents agro-alimentaires.
Transpose en France, elle se traduit en particulier par la dfinition de zones vulnrables. Il s'agit de zones prioritaires pour organiser la lutte contre la pollution des eaux par les nitrates d'origine agricole. Les actions y mener sont dfinies par des programmes d'actions cadrs par des arrts prfectoraux[4].
Pollution par les phosphates [modifier]


La pollution par les phosphates ou les nitrates enclenche un processus d'eutrophisation de l'eau, rendant les eaux eutrophiques, ou pour le moins, hypertrophiques.
Pollution par les mtaux lourds [modifier]



La pollution des ocans par les mtaux lourds (plomb, mercure, arsenic et le cadmium) due des missions provenant des activits humaines est diverse. Essentiellement, elle a pour origine les fonderies de la mtallurgie et les incinrateurs d'ordures, ainsi que les installations minires abandonnes[6]. Avec les pluies et le lessivage, ils se retrouvent dans les ocans. La facilit avec laquelle les polluants sont emports par l'eau de lessivage dpend fortement de conditions spcifiques (surface spcifique, forme, taille des grains...[7])
Pollution par les PCB [modifier]

Article dtaill : Polychlorobiphnyle.

Pollution par les hydrocarbures [modifier]



Pollution bactriologique [modifier]


On observe une pollution bactriologique par exemple par le taux lev de coliformes fcaux [8]. (J.S.B) Le taux des bactries coliformes est utilis pour mesurer la qualit de l'eau.
Cette pollution peut provenir des effluents d'levage (dans ce cas on observe un taux lev de nitrates), des rejets domestiques, ...
Impact ngatif d'un rejet contenant des germes bactriens d'origine intestinale.
Drainage minier acide [modifier]

Article dtaill : Drainage minier acide.

Cest une solution minrale souvent acide qui s'coule rgulirement en consquence d'une mine.
Autres pollutions [modifier]


Les crmes solaires sont accuses par des tudes scientifiques d'abmer la faune et la flore marine.

  • Une tude mene en Suisse par le laboratoire Empa montre leur impact ngatif sur les truites de rivire [9],[10], [11].
  • Selon Le Figaro en 2008, "Une quipe de chercheurs italiens a dmontr que, dans des zones touristiques frquentes (Égypte, Thalande, Indonsie), la prsence d'cran solaire dans l'eau menace les rcifs coralliens. En cause : les substances chimiques qui filtrent les ultraviolets dtruisent aussi les microalgues indispensables la vie des coraux. Mieux vaut utiliser une protection de type minrale plutt que chimique"[12], [13], [14].

Pollutions par zones gographiques [modifier]


Pollution de l'eau en Chine [modifier]


Les cours d'eau chinois subissent une pollution croissante : ainsi, depuis le milieu des annes 1980, le niveau de pollution du fleuve Jaune a t multipli par deux[15]. Les usines polluantes des rgions industrielles de l'est dversent des dchets toxiques. La pollution et la croissance du trafic fluvial ont provoqu la disparition du Dauphin de Chine (aussi appel Dauphin du Yang Ts). La pollution de leau serait l'origine de 118 000 morts par cancer pour l'anne 2004. 75 % des lacs chinois souffrent deutrophisation.
Pollution de l'eau en Inde: le cas du Gange [modifier]


La pollution du Gange en Inde est un cas trs particulier car elle est provoque dune part par lindustrie, mais elle est surtout aggrave par le comportement de la population locale. Dune part, les industries en expansions rejettent dans leau du fleuve des quantits alarmantes de produits chimiques : comme le chrome, larsenicles villes les plus polluantes sont Kanpur et Calcutta. Kanpur, par exemple, rejette 400 millions de litres deaux uses dans le fleuve chaque jour et na pas les capacits techniques pour retraiter ces eaux. Dautre part, lagriculture intensive, qui a permis lautonomie alimentaire du pays sous Nehru, est aujourdhui une menace cause des rejets de pesticides, de nitrates et dengrais. Enfin, le fleuve tant considr comme sacr, des millions de plerins boivent son eau, sy baignent et sy lavent, y jettent les dpouilles de leurs dfuntset ce, au mpris des risques sanitaires. La gravit de la situation environnementale appelle des mesures urgentes, mais le gouvernement est peu ractif, la priorit est donne au dveloppement conomique et la population a du mal se mobiliser.
Pollution de l'eau dans les lacs de Brienz et de Thoune, Canton de Berne, Suisse [modifier]


Comme le lac de Thoune, Le lac de Brienz est affect par le fait que des munitions ont t volontairement immerges en eaux douces en Suisse, constitutant une source potentielle de pollution induite par les munitions. (Un lac sur deux en a reu dans le pays, alors que les autres pays se sont plutt dbarrasss de leurs munitions anciennes ou non-exploses en mer). Les militaires y ont immerg une quantit de munitions dclasses, munitions non exploses et explosifs estime 500 600 tonnes (sur plus de 8000 tonnes estimes avoir t jets dans les lacs suisses, souvent avec leur amorce ou dtonateur qui contiennent des mtaux toxiques). Il s'agit a priori surtout de bombes, grenades, obus, cartouches et de rsidus d'explosifs, dont TNT.
Ces munitions contiennent de nombreux mtaux et produits toxiques dont on connait mal la cintique dans un milieu tel qu'un lac. On ignore encore si des ractions exothermiques ou des phnomnes physicochimiques peuvent ou non contribuer faire remonter des toxiques qu'on pensait stabiliss dans les eaux peu oxygnes et froides des profondeurs du lac. On peut aussi craindre terme des phnomnes d'eutrophisation ou de dystrophisation si des munitions contiennent des quantits importantes de phosphates et de nitrates, bien que la plupart de ces munitions semblent encore en bon tat selon les rapports officiels. Dans un article du 28 octobre 2003 du Bund, des spcialistes allemands recommandent de couvrir les munitions dune couche de glace artificielle, qu'il faudrait alors entretenir. Une autre question est l'impact d'un ventuel mouvement du fond pouvant rsulter d'un brutal et important glissement de terrain exemple illustr ou d'un tremblement de terre, deux phnomnes dont la frquence et la probabilit pourraient augmenter suite aux consquences des modifications climatiques et dont on a montr que la perception du risque tait sous-estime en Suisse. Il faudrait galement de s'assurer qu'il n'y ait pas de munitions chimiques et mieux connatre l'hydrologie des lacs, en particulier le risque de rsurgence ou de sources "chaudes" ou salines ou acides, dans leurs fonds aujourd'hui ou en cas d'ala sismique, d'autant que l'Aar qui alimente les lacs de Brienz et de Thoune est utilis pour refroidir deux centrales nuclaires.
En 2004, Ursula Haller a dpos une motion au Conseil national pour demander le repchage et llimination des munitions dposes au fond des lacs suisses, aprs qu'en 2003 dj, Monsieur Gresch a fait la mme demande au Grand conseil bernois, sans rsultats (motion rejete le 15 septembre 2004).
Liens externes [modifier]



Notes et rfrences [modifier]



  1. Directive 2000/60/CE, du 23 octobre 2000 JOCE du 22 dcembre 2000
  2. Listes franaise des secteurs dactivit industrielle des substances dangereuses [archive]
  3. directive europenne 91/676/CEE du 12 dcembre 1991
  4. Site du Ministre de l'Écologie [archive]
  5. arsenic : bien qu'un mtallode, souvent inclus dans la liste des mtaux lourds
  6. Pollution l'arsenic par les striles d'une ancienne mine d'or [archive]
  7. Sous quelle forme sont les polluants ? [archive]
  8. voir (en) en:Fecal coliforms#Fecal coliforms as indicator of water quality
  9. Libration, 18 juin 2008, page 17,
  10. Étude Empa sur l'impact sur les truites de rivires (2006) [archive]
  11. Étude Empa relate par la Tribune de Genve, 18 mars 2006 [archive]
  12. Partir la plage sans polluer, in Le Figaro, 30 juillet 2008, page 28
  13. Étude originale dans la revue Nature du 29 janvier 2008 [archive]
  14. Étude relate par ABC News in science, 26 mai 2008 [archive]
  15. Zhongguo Qingnian Bao, Le fleuve Jaune transform en dpotoir , dans Courrier international n853, du 8 au 14 mars 2007, p.34


Voir aussi [modifier]


Wikimedia Commons propose des documents multimdia libres sur la pollution de l'eau.


Liens externes [modifier]



Bibliographie [modifier]



  • Pnurie Pollution Corruption. Le dossier de l'eau. ed. Seuil. Marc Laim.

Filmographie [modifier]



  • Water's mamas de Marina Galimberti, documentaire en trois parties sur des actions pour l'accs a l'eau en Roumanie, Ukraine, et au Sri Lanka. 78 min. Rapsode production

Ce document provient de http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_de_l%27eau .
Catgorie : Pollution de l'eau | [+]
Catgories caches : Article internationaliser | Article rfrence ncessaire | Page utilisant un modle obsolte | Portail:Chimie/Articles lis | Portail:Eau/Articles lis | Portail:Environnement/Articles lis




Outils personnels




Espaces de noms




Variantes







Affichages




Actions






Rechercher


Rechercher





Navigation


    
hagi




: 613
: 4560
: 05/05/2008

: : Pollution de l'eau    16, 2010 3:56 pm


    
 
Pollution de l'eau
          
1 1

:
 ::  ::  -